Bayonne la sanglante, riche de l'argent des pauvres...

Publié le par Pression Ethique Anti Corrida Europe

La stratégie des étoiles vue du petit Sud Ouest !

jose-tomas-torero-espagnol

BAYONNE Le Conseil municipal a validé en fin de semaine dernière le budget des spectacles taurins 2011. En augmentation notable. Bayonne s'offre les plus grands noms.

 

La corrida, c'est ça ! Pendant que des millions de personnes s'appauvrissent en France ou vivent en-dessous du seuil de pauvreté, dans les municipalités taurines c'est gabgie and c°, des millions d'euros de coups de pouce pour payer richement les donneurs de mort.
A Paris, quartier Montmartre, des vendeurs clandestins viennent déballer les vieilleries ramassées dans les poubelles pour s'acheter à manger, bref tenter de subsister. Ils étaient 100 il y a un an, cette année au "marché de la pauvreté" ils sont plus de 1000, venus de toute l'Europe pour survivre. Ils ne savent pas qu'en France il y a la corrida !

 

http://www.sudouest.fr/2011/05/30/la-strategie-des-etoiles-412198-719.php

 

Tous les amateurs de tauromachie saluent dans un chœur de louanges les cartels de la temporada bayonnaise 2011. Pas une star ne manquera, ou peu s'en faut. Mieux, la star des stars, Jose Tomas, reviendra en France par les arènes Marcel-Dangou, après un an d'interruption causé par une très grave cornada. Jeudi soir, en réunion du conseil municipal, les élus ont voté le budget de cette saison taurine. Les chiffres confirment le changement de stratégie que signifiaient déjà les noms : les organisateurs misent sur des affiches d'exception pour attirer la foule.

Cette année, la Ville investira 387 000 euros dans l'achat des toros dévolus aux huit corridas (dont une à cheval) et à la novillada piquée. Pour ce qui relève des hommes, 1 675 000 euros sont provisionnés. Soit un total d'environ 2 062 000 d'euros pour financer les spectacles taurins de l'année. Précédemment, 1 803 000 euros avaient été mobilisés. La différence : 259 000 euros. Dans le petit monde de la tauromachie, on sait que c'est à peu près le cachet que demande Jose Tomas.C'est une inflation notable, conforme à ce que requiert la volonté de s'attirer des Tomas, Manzanares, Perera, El Juli, Castela et autre Talavante.

 

 

 

Publié dans La corrida c'est quoi

Commenter cet article