Courrier envoyé et à envoyer à Frédéric Mitterand, suppôt de la culture torture

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

avatar-250-manifestation-collectif-non-a-la-honte-francaiseCOURRIER DU CRAC EUROPE A FREDERIC MITTERAND,  AUTEUR DE L'INSCRIPTION DE LA TORTUROMACHIE A LA CULTURE FRANCAISE.


LE CRAC EUROPE vous invite à faire de même en vous servant de leur courrier ou en écrivant votre propre missive au chantre de la culture torture !


 

                 

 

                                                                       Alès, le 9 janvier 2011

 

 

                                                                       Frédéric Mitterrand

                                                                       Ministre de la Culture et de Monsieur le Ministre,

 

Vous n’avez pas répondu au courrier d’Hélène Vaquier, présidente de notre association, envoyé le 20 novembre 2011, concernant la distinction que vous avez reçue de la part du monde de la tauromachie espagnole, à la suite du classement de la corrida au patrimoine culturel immatériel français. Nous ne savons donc pas si vous avez accepté cette « distinction » et si vous cautionnez les propos scandaleux de l’ambassadeur de France en Espagne, qui prétendait vous représenter pour l’occasion. Par ailleurs, nous souhaiterions savoir si vous avez, au mois de septembre, comme vous l’aviez annoncé pendant l’été, modifié le fonctionnement et la composition de la commission à l’origine de ce classement indigne effectué dans la plus totale opacité, comme vous l’aviez vous-même reconnu. Nous vous remercions par avance de bien vouloir nous répondre sur ces deux points.

 

anti-corrida-patrimoine-immateriel

Par ailleurs, le classement de la torture tauromachique au patrimoine français continue de susciter la plus vive indignation au sein de la population française. Nous ne manquerons pas de rappeler aux différents candidats aux élections à venir que le collectif Non à la honte française !, qui regroupe plus de 180 associations, représente un potentiel de plus de 500 000 électeurs bien décidés à voter pour éliminer du jeu politique les tortionnaires et leurs soutiens.

Le classement de la barbarie des arènes au patrimoine français a des conséquences très lourdes dans le sud de la France : lors d’une manifestation pacifique dans le petit village de Rodilhan, près de Nîmes, le 8 octobre dernier, 95 militants non violents ont été lynchés par la horde des aficionados qui, tout en tabassant des citoyens sans défense, se réclamaient du patrimoine français ! Voilà, monsieur Mitterrand, l’une des conséquences de ce classement. Le petit monde de la torture codifiée y a vu un signal fort du gouvernement, une caution morale. Les aficionados ont démontré que, lorsque l’on est capable de torturer des animaux, on peut également se défouler sur des humains : 68 plaintes ont été déposées auprès du procureur de Nîmes. Des militants ont été dépouillés d’effets personnels, deux jeunes femmes ont subi des attouchements sexuels, 28 personnes ont eu des ITT, dont 5 supérieures à 8 jours avec des fractures importantes. Les élus locaux présents, dont Jean-Paul Fournier, sénateur du Gard et maire UMP de Nîmes, ont fait preuve d’une passivité indigne, comme en témoigne l’article de presse joint. Certains, comme le maire de la commune, Serge Reder, ont participé au lynchage. Nous les poursuivons pour « non-assistance à personne en danger » et « incitation à la haine ». Un procès sans précédent s’annonce à Nîmes dans les mois qui viennent. Et les amateurs de torture ne manqueront pas de se réclamer du classement de cette ignominie au patrimoine culturel français, comme l’a déjà fait le maire de Nîmes.

Dans ce contexte, nous vous demandons d’organiser dans les plus brefs délais une table ronde sur le sujet, notre demande étant bien entendu la désinscription de la corrida du patrimoine culturel français. Nous souhaitons également qu’une réflexion sur l’interdiction de l’entrée des arènes aux mineurs soit initiée. Il est parfaitement scandaleux que les organisateurs des spectacles de sang puissent accorder la gratuité de l’entrée aux corridas pour les enfants de 10, 12 voire 14 ans suivant les villes, alors que la diffusion des images de corrida à la télévision est déconseillée aux moins de 10 ans par décision du CSA. À la télé, c’est déconseillé, et, « en live », c’est gratuit, donc encouragé...

 

Les événements de Rodilhan ont bénéficié d’une couverture médiatique sans précédent, y compris à l’étranger, à charge contre le monde tauromachique et son hyperviolence. Vous trouverez ci-joint quelques articles de presse. Afin que vous puissiez vous faire une idée de l’ampleur de la situation, nous joignons à cet envoi les différentes vidéos tournées lors de cette journée du 8 octobre 2011.

 

Le classement de la corrida au patrimoine français vient d’avoir une nouvelle conséquence : le monde de la tauromachie réclame l’application d’un taux de TVA réduit à 5,5% au titre de la culture et du « spectacle vivant » ! Quel cynisme… Nous espérons que vous interviendrez dans ce dossier.

 

            Dans l’attente légitime de votre réponse, veuillez croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de nos sentiments les plus déterminés.

 

 

Pour le CRAC Europe, Droits des animaux et Animaux en Péril, associations organisatrices de la manifestation de Rodilhan,

 

                                                           Jean-Pierre Garrigues

                                                           Vice-président du CRAC Europe

 

 

 

P.-S. En pièce jointe, le courrier du préfet du Gard envoyé à un député belge révulsé par la barbarie française élevée au rang de patrimoine et ses conséquences. Où l’on apprend qu’un aficionado avait tenté de subtiliser l’arme de service d’un gendarme... Que faudra-t-il de plus pour que les autorités de ce pays prennent la mesure de la gravité de la situation ?

 

manifestation-collectif-non-a-la-honte-francaise-anti-corri

Publié dans Patrimoine immatériel

Commenter cet article