GEE, Unesco Culture, Annexe 6,

Publié le par Pression Ethique Anti Corrida Europe

ANNEXE N° 6 COURRIER UNESCO 4 MAI 2011

 

 

 

Condamnation par la Cour Européenne des Droits de l’Homme

des violences sur animaux

 

Un parallèle doit être fait avec une récente décision de la Cour européenne des droits l’homme. Cette décision relative à la chasse à cour a considéré que « Les interdictions visent à éliminer, dans le cadre de la pratique d’un sport, la chasse et la mise à mort d’animaux d’une manière causant des souffrances et moralement condamnable» (souligné par nous)  et ajoute que ces législations abolitionnistes « ont été introduites après d’amples discussions par les représentants de l’Etat démocratiquement élus sur les questions sociales et éthiques que soulève ce mode de chasse » (souligné par nous). Les requêtes des partisans de cette activité ont été déclarées irrecevables à l’unanimité des juges de la cour, le 15 décembre 2009

 

La corrida, fondée sur le même principe en ce qu’elle consiste en la mise à mort de façon cruelle d’un animal en lui causant des souffrances, ici à des fins de spectacle, est donc d’autant plus condamnable au plan moral qu’elle érige en plus ce type de pratique éthiquement inacceptable en spectacle censé susciter la réjouissance au contraire de la chasse à cour qui elle ne concernait qu’un nombre restreint d’intervenants. Par conséquent, cette pratique n’a d’aucune façon sa place parmi le patrimoine culturel de l’Humanité par sa contradiction avec les principes édictés par les textes sauvegardant les droits de l’homme.

 

http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?action=html&documentId=859959&portal=hbkm&source=externalbydocnumber&table=F69A27FD8FB86142BF01C1166DEA398649

 

 

 

 

Katherine BOURLIASCOS

Chargée Relations Internationales

Galgos Ethique Europe

 

Juillet 2010

   

 

 

 

 

 

Commenter cet article