Inscription "esperpentique" courrier Unesco et Culture de Galgos Ethique Europe

Publié le par Pression Ethique Anti Corrida Europe

logo-bleu-galgos-ethique-europe-web4match-373.jpg

 

Courrier et courriel adressés à l'Unesco et au Ministère de la Culture. Liste des destinataires et emails. Ne vous en privez pas. Inspirez-vous des idées de ce courriez ou faites-le vôtre, mais surtout expédiez-le. Merci pour les taureaux "êtres sensibles". Voir les 8 annexes jointes en articles sur ce même blog.

 

k.rao@unesco.org ; d.ribeiro@unesco.org ; dl.france@unesco-delegations.org ; dl.france@unesco-delegations.org ; communication.dgpat@culture.gouv.fr ; william.fabvre@diplomatie.gouv.fr ; Commissionfrance.unesco@diplomatie.gouv.fr ; sp.ministre@culture.gouv.fr ; communication.dgpat@culture.gouv.fr ; isabelle.marechal@culture.gouv.fr ; pascal.lievaux@culture.gouv.fr ; sylvie.grenet@culture.gouv.fr

 

A l'attention de:

Madame Irina BOKOVA,

Directrice  Générale de l'UNESCO

7, place de Fontenoy

75352 Paris 07 SP

S.E. Madame Rama YADE

Ambassadrice, Déléguée permanente

Délégation permanente de la République Française auprès de l’UNESCO

Maison de l’UNESCO

Bureau M8

141 Rue Miollis

75732 PARIS Cedex 15

MINISTERE DE LA CULTURE FRANCAISE

Monsieur Frédéric MITTERAND

Ministre Culture Communication

Monsieur Christian Hottin

Chef de Mission du Ministère de la Culture Française

Ministère de la culture et de la communication

3, rue de Valois
75100  Paris 

 

Mouans-Sartoux, le 4 Mai 2011

 

 

 

 

Objet :

Inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France

Inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel de l’Humanité de l’Unesco

 

Mesdames, Messieurs,

 

L'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France vient d'être annoncée le 22 avril 2011 par le Ministère de la Culture.

Elle n'a fait apparemment l'objet d'aucune concertation républicaine avec les différents acteurs de la vie française en cédant à la  pression d'un groupe socio-économique  qui survit essentiellement par la torture animale en tentant de faire sienne une tradition ibérique par ailleurs dénoncée et remise en question partout dans le monde, même en Espagne.

N’oublions pas que le « cœur » de la tauromachie est la corrida que les jeunes espagnols appellent la « sangria nacional ». Reconnaître la tauromachie dans son ensemble, c’est cautionner une pratique basée sur l’apologie de la torture et de la mort d’un animal.

Madame Cazal, professeur à Toulouse II Le Mirail, a qualifié cette inscription d'un terme catalan tout à fait approprié à cet événement :

ESPERPENDICO, signifiant à la fois ridicule, extravagant et  grotesque. 

C’est bien le qualificatif qu’il convient de donner à ce subterfuge voulant faire croire à l’immatérialité et au caractère culturel français d’une « tradition » importée au 19ème siècle, indûment tolérée dans notre pays par une pirouette législative,  l’Alinéa 7 de l’Article 521-1 du Code Pénal. Cette « tradition » est en contradiction totale non seulement avec le principe républicain d’une France UNE et INDIVISIBLE devant la Loi, mais avec le principe européen de « l’animal être sensible », base de la législation européenne de protection animale. Elle est de plus en totale inadéquation avec la Convention de 2003 de l’Unesco.

 

LA TAUROMACHIE, FACTEUR D’ELOIGNEMENT, DE CONFLIT, D’INCOMPREHENSION DANS UNE NATION

 

« La Convention de 2003 insiste sur "le rôle inestimable du patrimoine culturel immatériel comme facteur de rapprochement, d’échange et de compréhension entre les êtres humains", et dans le dernier critère de sa définition du PCI (article 2, § 1) sur "l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus".

 

Depuis son introduction en France il y a quelque 160 ans, la corrida a toujours été vigoureusement combattue par des citoyens, des associations, des hommes politiques, et a toujours fait l'objet de nombreuses batailles médiatiques, juridiques, et législatives.

Elle est de nos jours interdite et condamnée par le Code pénal par l'article 521-1, dans le chapitre "Des sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux", ainsi que par les articles règlementaires R654-1 et R655-1. Elle est tolérée par des alinéas ad hoc de ces mêmes articles que "lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée".

 

Une proposition de loi demandant que cette interdiction s'applique sans dérogation à l'ensemble du territoire français, déposée par Muriel Marland-Militello (UMP) et Geneviève Gaillard (PS) en juillet 2010 a recueilli à ce jour 74 signatures de députés (malgré l'embargo du groupe socialiste).

Les enquêtes d'opinions montrent de façon répétée qu'une majorité de Français sont opposés à la corrida (72% selon une enquête LH2 d'octobre 2007), et même réclament son interdiction (66% selon une enquête IFOP d'août 2010) sur l’ensemble du territoire, incluant les régions taurines.

 

De nombreuses associations, spécialisées ou non, militent pour l'abolition de la corrida. L'une d'entre elles a obtenu l'appui de plus de 1300 personnalités diverses dans le domaine de la politique, des sciences, du droit, des sciences humaines, des médias, des arts.

http://www.anticorrida.com/IMG/pdf/Manifeste_1_317_noms_au_27_avril_2011.pdf 

 

Un collectif de vétérinaires français réclamant l'abolition de la corrida regroupe actuellement bientôt 700 signataires de tous les départements.

http://www.veterinaires-anticorrida.fr/

 

Enfin, ce débat est actif non seulement en France  mais dans les autres pays pratiquant la tauromachie espagnole. Rappelons qu'en juillet 2010, le Parlement de la Catalogne, deuxième région d'Espagne en termes démographiques, a voté la suppression des corridas à partir de 2012. En Équateur, l'une des questions d'un référendum national prévu le 7 mai 2011 porte sur la suppression des corridas. 

Ces exemples montrent que la corrida n'est pas une "pratique culturelle" comme une autre, mais fait l'objet de sévères dissensions entre des groupes de pensée opposés. »

Docteur Jean-Paul RICHIER, Psychiatre, coordinateur du collectif de 75 psychiatres et psychologues demandant que les moins de 16 ans n’aient plus accès aux corridas.

 

Ces dissenssions sont exacerbées par l’inscription française ou l’éventualité d’une inscription au Patrimoine immatériel de l’Humanité.

 

TAUROMACHIE ou LE SUBTERFUGE DE L’IMMATERIALITE

Quand la Torture veut se faire Culture elle en appelle à l’Immatériel

.

Comment l'UNESCO pourrait-elle suivre l'exemple de la France et  inscrire au patrimoine immatériel de l'Humanité l’aura de la cruauté sous les flonflons hispanisants et les habits de lumière clinquants, le non respect du principe européen de « l'animal être sensible » durement acquis, principe qui doit être encouragé et non piétiné ?

 

Quoi d'immatériel ou de culturel dans un taureau terrifié traîné dans une arène devant des milliers de spectateurs entretenus dans l’ignorance  pour y être charcuté par une équipe de tortionnaires rodés aux pires supplices ?

Quoi d'immatériel  ou de culturel dans les flots de sang, les hurlements et l'agonie de la bête donnée en spectacle ?

Quoi d'immatériel ou de culturel dans des instruments de torture placés entre les mains d’enfants que l’on entraîne dans les écoles de tauromachie à torturer et tuer un veau à l'arme blanche dès l'âge de six ans ?

Quoi d’immatériel dans le fait d’utiliser l’innocence, la malléabilité, la fragilité d’un enfant pour banaliser la violence, cultiver le non respect d’un animal ?

 

ECOLES DE TAUROMACHIE POUR ENFANTS, banalisation de la violence

http://www.tv7provence.com/magazine/emissions/la-torture-ca-sapprend   

 

APPRENDRE A TUER, Pablo KNUDSEN, 2006/2007

http://www.youtube.com/watch?v=gX5egl11U_M  

 

Quoi d'immatériel ou de culturel dans les spectateurs sortant d'une corrida en pleurs, adultes ou enfants, français ou européens ?

Tellement immatériel que des collectifs de psychiatres/psychologues et de vétérinaires français se sont constitués pour dénoncer les traumatismes subis par certains spectateurs et qu’ils demandent l’interdiction des jeunes de moins de seize ans aux corridas ?

 

http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr/

 

Tellement immatériel qu' à leur suite une demande de commission d'enquête a été portée devant le Parlement Européen sur les traumatismes qui subissent les citoyens et les enfants européens lors des corridas en France. Pétition 0348 au Parlement Européen  http://www.galgos-ethique-europe.eu co-signée par 69 organisations européennes et 16.000 personnes sur http://6683.lapetition.be 

 

Enfin, il est résolument faux de prétendre, comme l’affichent les taurins, que la tradition tauromachique ibérique est une culture « riche, ancienne et profonde » en France. Elle n'a de riche qu'un décorum hispanique outrancier dissimulant les animaux en terreur, d'ancienne que sa couverture de l'Alinéa 7(code pénal art 521 -1) qui a trompeusement servi à  la tolérer  à partir de 1951, de profonde que le lobbying d'un groupe d’organisateurs de spectacles sanglants face aux deux tiers des Français réclamant l'abolition des corridas.

 

 

MANIFESTATION UNITAIRE DU 28 MAI A PARIS

CONTRE LA MATERIALITE D’UNE INSCRIPTION DE LA VIOLENCE ET DE LA TORTURE A L’IMMATERIALITE D’UNE NATION

 

Une manifestation unitaire regroupant plusieurs dizaines d’organisations se tiendra devant le Ministère de la Culture et de la Communication le 28 Mai à Paris. D’autres manifestations sont prévues dans certaines villes de France. Certaines organisations demandent non seulement le retrait de l'inscription mais la démission du ministre ayant « couvert » cette procédure.

 

Manifestation Paris http://www.patrimoine-corrida.fr

Pétition PAS DE CORRIDA A L'UNESCO

http://www.petitions24.com/contra_la_declaracion_de_la_tauromaquia_patrimonio_unesco 

Loin de faire l'unanimité, l'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France soulève une vague de contestation et de révolte sans précédent dans les associations de protection animale et parmi les citoyens. Pour vous en convaincre, il n'est que faire un tour sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Vous y constaterez que les citoyens viennent y exprimer nombreux leur dégoût et leur honte d'être Français. Certains d’entre eux demandent l’inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel de l’Inhumanité.

http://www.facebook.com/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/#!/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/146222152114784

 

Pour toutes ces raisons, le Groupe parlementaire Protection des Animaux de l’Assemblée Nationale EXIGE LE RETRAIT DE CE « CLASSEMENT INIQUE ».

http://www.patrimoine-corrida.fr/sites/www.patrimoine-corrida.fr/files/2011-04-28-cp-gep-corrida-pat-immateriel-francais.pdf

 

Mesdames, Messieurs,

La TAUROMACHIE va-t-elle être retirée du Patrimoine Culturel Immatériel de la France ?
La TAUROMACHIE va-t-elle être inscrite au Patrimoine Immatériel de l’Humanité de l’Unesco ? Les citoyens ont le droit de savoir.

Dans l’attente d’une réponse écrite que nous publierons à tous les signataires de notre charte de protection animale (50 associations) et aux signataires de la pétition 0348 au Parlement Européen (69 organisations et 16000 signataires individuels),

Avec nos sentiments respectueux et profondément attristés,

 

 

 

 

 

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG                     Katherine BOURLIASCOS

                  Présidente                                        Chargée Relations Internationales

 http://www.galgos-ethique-europe.eu

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org

Le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée. Notamment :

Demande de Commission d’Enquête sur les traumatismes subis par les citoyens et les enfants européens lors des corridas

http://www.galgos-ethique-europe.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=32&Itemid=89

Organisations signataires de la pétition 0348

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/categorie-11872980.html

C.C.

Madame le Député Muriel MARLAND-MILITELLO

Madame le Député Geneviève GAILLARD

Monsieur le Député BRARD

Monsieur le Député CANDELIER

Monsieur le Député PAUL

Agence France Presse

Copie de ce dossier à Mesdames, Messieurs

Monsieur Kishore RAO

Directeur  du Centre Unesco du Patrimoine Mondial

7 Place de Fontenoy

75352 PARIS

Madame Deolinda RIBEIRO

Assitante Administrative Principale du Centre Unesco Patrimoine Mondial

COMMISSION NATIONALE FRANCAISE POUR L’UNESCO

57 Boulevard des Invalides

75700 PARIS 07

Monsieur Jean AUDOUZE

Président  Commission Nationale Française pour l’Unesco

Monsieur William FABVRE

Secrétaire Général Commission Nationale Française pour l’Unesco

DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES - FRANCE

Monsieur Philippe BELLEVAL

Chef de la Direction Générale des Patrimoines

Madame Isabelle MARECHAL  Chef du Service du Patrimoine

Département Pilotage Recherche et Politique Scientifique

Monsieur Pascal LIEVAUX

Coordination Mise en œuvre Convention Unesco pour la sauvegarde du P.C.I.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michèle Lemaire 15/11/2011 10:19


Messieurs,

Comment inscrire une telle barbarie que la Corrida au Patrimoine culturel de la France sans concerter la population française ? Savez-vous que la quasi-totalité des français rejette cette coutume
abjecte ? La corrida est de source espagnole, elle n’a jamais fait partie du patrimoine culturel de la France et elle ne le sera jamais, pas plus en 2011, les respectueux de la Vie y veilleront…
vous aurez à vous heurter à tous ceux contre, c'est-à-dire la majorité des français, les défenseurs de l’Ecologie, de la Nature, et tout ceux qui aiment les Animaux (ils sont de plus en plus
nombreux à ce qu'on ne leur fasse plus de mal), normal, on espère voir évoluer le Monde). Vous créerez des tensions qui iront jusqu’à la violence (Rodilhan avec des défenseurs des pays voisins : la
Belgique ) car les groupes anti-corrida sont entrain de se former, de plus en plus nombreux. Ils empêcheront la bonne marche de ce spectacle malsain qui n’attire que des êtres assoiffés du sang
d’un pauvre animal sans défense torturé et affaibli pour être assassiné dans les pires conditions qui soient pour un animal. Quelle honte !!!
Je vous donne quelques précisions de cette torture infâme que vous ne devez certainement pas connaître dans les détails et qu'il est important que nous portions à votre connaissance car si vous les
connaissez, ces détails, quels êtres êtes-vous alors pour imposer cela ?...

Les corridas déguisent des pleutreries en courages par un feu d'artifice qui passe du rose et or au rouge sang et histoire d'impressionner l'aficionado ignorant de ce qu'il voit comme il est
incapable de se demander ce qu'il se passe en coulisse. Le public des corridas est un public de personnes ignorantes qui n'ont aucun sens du sport pas + que du spectacle. Ils sont assis comme "des
loukoums" dans des gradins et prennent pour un exploit humain le massacre des bêtes non désireuses de se battre et forcées de le faire pour se protéger avec de nombreux désavantages liés à leur
nature animale et doublée de l'agressivité savante et inhumaine à l'assaut de leur chair. Sectionner les muscles du dos d'un taureau c'est comme nous sectionner les tendons et nous demander de
courir !!
C'est de A à Z un simulacre de combat, le dos étant déchiqueté jusqu'au poumon la bête n'a que quelques minutes avant de se vider de son sang, souvent dans les poumons ce qui n'est pas visible, sa
souplesse au combat est alors nulle, il tient debout encore pour la force qu'il y a naturellement sur un colosse et le temps de la mise à mort qui ne laisse au matador que 10 à 15 mn de courbette
avant que le public ne s'aperçoive que le taureau est mortellement atteint !.. seule la faute de passe permet au taureau de donner quelques coups avant sa triste agonie.. quant au taureau même s'il
ne frappe pas à pleine force, sa force est suffisante pour occasionner de bonnes blessures, ceci n'est en rien une marque d'agressivité mais le témoignage que l'animal en danger essaie
d'impressionner son agresseur à hauteur de la souffrance qu'il en a reçu et s'il le peut encore !..."

En ce qui concerne les Piques :
Les buts des piques sont multiples : il s'agit « d'évaluer la bravoure du taureau », et de lui faire baisser la tête pour faciliter l'estocade en blessant les muscles qui soutiennent son cou. Mais
il s'agit aussi d'affaiblir le taureau de manière qu'il soit « toréable ».
La pénétration de l'arme dans le corps de l'animal est limitée à 8,7 cm.
Selon la présentation effectuée par le vétérinaire José Enrique Zaldívarn devant le parlement catalan, dans le cadre des auditions ayant abouti à la suppression de la corrida en Catalogne, la
théorie n'est « presque jamais » respectée, comme l'ont montré de nombreuses études « anatomo-pathologiques » réalisées sur des taureaux toréés :
- dans 70 % des cas étudiés, les piques sont plantées beaucoup plus bas qu'elles ne devraient l'être, affectant plus de 20 muscles qui contrôlent directement tout le tiers antérieur du corps de
l'animal,
- des veines, artères, nerfs et ligaments importants sont sectionnés au passage,
- la profondeur moyenne des blessures est de 20 cm, bien loin des 8,7 cm théoriques, et certaines peuvent atteindre 30 cm de profondeur...

Pendant le tercio de pique, le taureau perd son sang en abondance, de façon variable selon les blessures infligées. La perte de sang due à cette partie de la corrida est comprise entre 8 % et 18 %
du sang total contenu dans le corps de l'animal. C’est une souffrance inimaginable pour cet animal ! ! !

Je joins parallèlement un des nombreux courriers rallié à cette même cause que nous recevons journellement par centaines et auquel nous ne pouvons répondre tant ils sont nombreux.

« Gargarisez-vous, voici le nouveau patrimoine de la France... Matadors : Tortionnaires, c'est à vous que je m'adresse... la France n'est pas un pays de corrida, J'ai participé à des spectacles de
vachettes merveilleux, elles avaient des bouchons sur leurs cornes mais tout le monde s'amusaient, les touts petits comme les grands mais là... vous avez envie de tuer, de voir une malheureuse bête
se débattre, il n'y a que cela qui vous intéresse, la voir souffrir, un bel herbivore que vous êtes fier d'assassiner pour flatter votre fierté de matador fort, vous parlez !!!...Je me demande ce
que vous avez dans la tête ainsi que tout ceux qui viennent se gaver de la peur que peut ressentir cet animal, seul, au milieu de fous. De cette souffrance d'un animal aux abois, les gens payent
pour voir ça, que c'est malsain. Quelle honte ?... Il n'y a pas d'actes plus intéressants à faire que de jouer à la Mort avec un être sensible et sans défense,... parce que oui... vous êtes combien
à le luncher ?... c'est pas vous qui devriez être fier ?... c'est à lui que revient la palme du mérite, le pauvre, mais lui, à la différence, il n'est pas fier comme vous. Il est seul contre une
masse de cerveau sans âme : des centaines de monstres qui n'ont rien d'autre à faire de leur vie que que d'aller voir un animal souffrir et mourir. On se croirait à l'époque de César. Comment
voulez-vous que certains comprennent votre férocité ?... J'ai vu sept fois l'épée rentrer dans le cou d'une malheureuse bête qu'une trentaine de personne avaient piqué sur le dos avant et quel
acharnement, quel plaisir à lui faire du mal. Elle était plus courageuse que vous cette bête, croyez-moi, elle s'est relevée à chaque fois, pas envie de mourir. C'est l'unique corrida auquel j'ai
assisté, nous sommes ressortis tous les trois en pleurant, je crois que c'était mon père qui pleurait le plus, moi, je me suis évanouie. Vous êtes horrible, Monsieur, vous vous amusez de pas grand
chose, vous ne savez pas que ces animaux souffrent ?... comme nous ?... heureusement qu'il y a des gens pour leur défense et heureusement qu'il y a des personnes qui les aiment, qui respectent la
vie et qui sont courageux de vous tenir tête parce que franchement on se passerait bien de faire la morale à des personnes sans respect, vous avez prononcé le mot culture ?... vous appelez cela une
culture ?... culture avortée en France parce qu'on vous lâchera pas, vous aurez aussi à vous battre contre nous... »

Messieurs, Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été informés de cet état de fait. Non, la Corrida ne peut pas être le patrimoine culturel de la France nouvellement, comme sorti d'un chapeau
en 2011 à cause d’une minorité de personnes intéressées par certains pouvoirs et l'appât du gain facile. Sachez qu'il est de notre devoir d'informer la population de ce qu'est réellement une
corrida et nous n'irons pas par cinquante chemins pour donner les précisions qui s'imposent à cet acte barbare.

Nous osons espérer en votre clairvoyance pour retirer ce divertissement d’un autre âge du patrimoine mondial de l’Unesco.

Croyez, Messieurs, en nos sentiments des plus consternés.


Pression Ethique Anti-Corrida Europe 17/11/2011 09:37



Merci Michuèle, j'espère que vous avez envoyé votre courrier aux instances de l'Unesco et que vous leur écrirez pour demander la création d'un protocole d'exclusion du PCI de toute pratique
comportant de la maltraitance animale. regardez ce qui vient de se passer au Portugal, l'ALIBI UNESCO pour les tortionnaires d'animaux !