Irène Noël, de Suisse, interpelle Manuel VALLS aux goûts de sang

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

TRES BELLE SUPPLIQUE A TOUTES LES AMES AU GOUT DE SANG. SI VOUS L AIMEZ IRENE VOUS INVITE A L'ENVOYER A VOTRE TOUR EN SOUTENANT SON COURRIER !

 

 

----- Original Message -----
From: Irene Noel
To: maire@mairie-evry.fr
Sent: Monday, June 27, 2011 2:27 PM
Subject: Fw: Monsieur Valls

 
Monsieur Manuel Valls,
 
Vous aimez  « La valse des taureaux » sur la piste de danse des arènes ? Ce spectacle haut en couleur – le rouge surtout – où des taureaux dans leur beauté et leur innocence originelles, sont d’abord « travaillés », ensuite suppliciés pendant 20 longues minutes avant d’être réduits à une masse sanguinolente par des brutes endimanchées qui manient tant bien que mal leurs instruments de torture. Que vous devez très bien connaître, vu votre vile passion pour cette pratique espagnole introduite en France au milieu du 19e siècle !

Qui a bien pu vous transmettre ce penchant pervers, cette soif de voir des animaux sans défense torturés à mort ? Votre niveau de conscience se situe au ras des pâquerettes, Monsieur Valls ! La notion de « grandeur de l’homme » vous échappe de toute évidence. Vous êtes incapable d’éprouver la moindre compassion, la moindre empathie face à des êtres sensibles et sentants qui hurlent leur souffrance. Le respect du Vivant ? On en a cure ! Pourvu que vos tripes tressaillent et valsent de plaisir à la vue de la pique, des harpons, des banderilles, de l’épée, des bourreaux ( courageux ! ) du sang qui coule à flots et du taureau exsangue, épuisé, mutilé de partout. Qui va mourir dans les derniers spasmes de l’agonie.

« Pour ces créatures, les humains sont des nazis ; pour les animaux, c’est un éternel Treblinka. » ( Isaac Bashevis Singer, juif, écrivain, philosophe, humaniste, prix Nobel ).

Vous pleurez sur le sort du copain DSK, aficionado lui aussi. Votre avez raison, cet homme est très probablement atteint d’une pathologie gravissime nommée sexomanie aiguë. Il serait alors un sex addict et ça se soigne dans des cliniques spécialisées ! Quant à la présomption d’innocence, connaissant ses pulsions compulsives, ses troubles obsessionnels du comportement,  il serait alors plus juste de parler de présomption de délire ! Pleurez plutôt sur le sort de nos cocréatures, les animaux maltraités, torturés, massacrés par l'homme. Et pourtant INNOCENTS !

Je vous envoie quelques images jouissives. Passez un bon moment de détente !

Comment pourrais-je saluer un homme obsédé par la cruauté des arènes ...

 Irène NOËL

Professeure

CH – 1815 Clarens s/ Montreux

Publié dans Proposition actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article