Petit retour sur les circonvolutions mitterandiennes de l'inscription

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

à partir de la réponse standard du ministre de la torture telle celle que nous avons publiée dans

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/categorie-11952461.html 

 

 

à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE L'UNESCO, voici l'annonce fumeuse de ce monsieur :

 

En ce sens, elle est fondamentalement différente de l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, également instituée par la même convention, laquelle emporte une reconnaissance de la valeur universelle de l'élément inscrit.

 

à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL Français et de l'inscription de la tauromachie :

 

Elle n'est que factuelle, comme il le dit en prenant l'ALIBI UNESCO pour une simple et minable reconnaissance "factuelle" d'une pratique tout simplement torturielle  :


"La convention internationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée dans le cadre de l'UNESCO en 2003, et approuvée par la France en 2006, fait obligation aux États parties à cette convention d'établir un recensement des éléments de patrimoine immatériel existant sur leur territoire. Il s'agit d'une démarche à visée scientifique, fondée sur la seule existence factuelle de ces éléments."

 

FONDAMENTALEMENT DIFFERENTE QUAND LE PCI DE L UNESCO relève d'une CONVENTION dont il dit lui-même

"LAQUELLE EMPORTE UNE RECONNAISSANCE DE LA VALEUR UNIVERSELLE DE L'ELEMENT INSCRIT".

Par là-même il désavoue lui-même ce qu'il a permis : la tauromachie n'a rien d'une valeur universelle et elle se contente de profiter par subterfuge comme Elisabeth Hardouin-Fugier l'a prouvé dans son analyse du texte de la commission d'une simple reconnaissance FACTUELLE...

 

Analyse par Elisabeth Hardouin-Fugier du rapport tauromachie ...
pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-analyse-par-elisab...
5 juin 2011 ... Analyse du rapport d'inscription par Elisabeth HARDOUIN-FUGIER. 5 Juin 2011. 

 

Cet aveu même d'incapacité à avoir empêché cette inscription est insoutenable. Raison pour laquelle il annonce dans ce même courrier  :

"C'est la raison pour laquelle le ministre de la culture et de la communication s'apprête à signer un arrêté créant un Comité du patrimoine ethnologique et immatériel, qui le conseillera sur l'ensemble des questions relatives à l'application sur le territoire national de la convention de 2003. Il sera composé en majorité de personnalités qualifiées choisies en raison de leurs compétences dans le domaine du patrimoine ethnologique et immatériel et d'élus désignés par leurs associations représentatives." F MITTERAND

 

anti-corrida-patrimoine-immateriel

 

Monsieur le ministre de la torture corridesque, votre position est dantesque ! Elle me rappelle étrangement la citation d'Alvaro MUNERA, torero amèrement repenti :

 

 

"Il est sûr qu'il faut être mentalement déficient ou être la descendance logique d'une ignorance ténébreuse pour admettre  de se distraire de la cruauté sur les animaux, mais utiliser l'instrument de la rhétorique pour que cette cruauté persiste, transformée en un droit humain, est l'acte démoniaque par excellence." Trad. LN Verdier
“Es preciso estar mentalmente enfermo o ser el lógico engendro de una ignorancia tenebrosa para disfrutar de la crueldad con los animales, pero utilizar el instrumento de la retórica para que ésta perdure, convertida en un derecho humano, es el acto demoníaco por excelencia" 

  Alvaro MUNERA, torero repenti

Publié dans Patrimoine immatériel

Commenter cet article