Portugal, la fin des touradas ?

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

Reçu d'Antonio Paiva

 

MAI 2012 LE PORTUGAL EVOLUE. LA CULTURE ET L’ETHIQUE EN FRANCE VONT-T-ELLES CONTINUER A REGRESSER COMME ELLES L’ONT FAIT DEPUIS CINQ ANS SOUS LA PRESSION DES LOBBIES DE LA TAUROMACHIE qui musèlent les commissions nationales et qui accentuent les déficits publics ?

 

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-portugal-et-torture-taurine-105076872.html MATP – Mouvement Anti Touradas du Portugal

 

 
MATP – Mouvement Anti Touradas du Portugal
 
COMMUNIQUE DE PRESSE PORTO 12 MAI 2012
 
Mardi dernier 8 Mai, le Mouvement Portugais (“Meu movimento”  -  Mon
movement) conduit par l’abolicioniste independant Sergio Caetano,
défendant l'abolition des corridas au Portugal, a vécu un moment
historique lorsqu'il a été reçu par le Premier Ministre portugais au
siège du Gouvernement portugais, le Palais de Saint Bento.
 
Cette audience survient comme conséquence d'une initiative inédite du
Gouvernement portugais pour élire la cause actuelle la plus populaire
dans le pays. Le vote, disponible sur le site d’internet du
Gouvernement (http://www.portugal.gov.pt/ ), depuis le début de l’année
pour affermir ce qui est la plus populaire cause du pays, a compté
avec la participation de plus de 16.000 citoyens et il y avait plus
de 1.000 causes différentes. Plus de la moitié des participants ont
choisi et voté l' "Abolition des Corridas" pour que cette cause soit reçue par le
Premier Ministre comme démonstration très claire que ce sujet
correspond à un grand désir de la société portugaise.
 
Sergio Caetano, le responsable de cette "pétition" concernant le
mouvement abolitionniste des corridas, est un journaliste de 37 ans qui
considère que ce mouvement veut “contribuer au progrès
civilisateur de la société portugaise, à la pacification et à la
valorisation d'autres pratiques de fête, ludiques et pacifiques qui
se déroulent au Portugal".
 
Résultats finals de l’initiative "Mon Mouvement":
 
Le vainqueur a été reçu par le chef du gouvernement, M. PASSOS COELHO
et, dans ce cas, plus le Secrétaire d’Etat à la Culture, M. Francisco
José Viegas.
 
Pour la première fois, la volonté claire de la grande majorité de la
société portugaise de définitivement abolir ces évènements cruels a
été entendue par le pouvoir politique portugais au plus haut niveau.
Et à la fin il est devenu clair que cette initiative ne s’arrêtera pas
ici car les Abolitionnistes ont accepté l’ouverture du gouvernement
afin de devenir partie prenante dans la révision en cours de la loi
sur la corrida qui sert seulement les intérêts de l’industrie taurine,
incluant aucune protection pour les enfants ni prise en compte de la
législation européenne sur le bien-être animal ratifiée par le
Portugal.
 
Trois représentants du mouvement abolitionniste se sont fait un point
de clairement informer le Premier Ministre du Portugal sur l’autre
face de la corrida. A savoir en démystifiant l’idée fausse que les
corridas portugaises sont moins cruelles que les corridas espagnoles.
Les abolitionnistes ont expliqué au Chef du Gouvernement portugais que
les corridas au Portugal sont parmi les évènements les plus cruels
dans le Monde car après que le taureau soit introduit dans l’arène, et
après que les banderilles soient enlevées à l’aide d’un couteau
aiguisé, les animaux doivent attendre plusieurs jours, vivants, dans
d’atroces souffrances, jusqu’à ce que finalement ils soient abattus
dans les abattoirs le lundi. C’est une situation que beaucoup ignorent
mais qui est  très regrettable et inacceptable de nos jours. Les
Abolitionnistes ont également pointé d’autres exceptions dont jouit
l’industrie et qui sont totalement inacceptables.
 
Ce rendez-vous avec le Premier Ministre marque le début d’un nouvel
âge pour le Portugal, vers l’abolition de ces évènements cruels, qui
déjà au 19ème siècle étaient considérés comme “inappropriés pour une
nation civilisée” et qui furent en fait  interdits durant le règne de
la Reine Marie la Pieuse.
 
La société portugaise, comme les sociétés d’autres pays où la corrida
se déroule encore, évolue, avance et veut l’abolition des corridas. Le
temps est venu de dire CELA SUFFIT ! Et, bien que désirant respecter
les adeptes de la corrida, finalement la volonté de la grande majorité
du Peuple portugais doit être entendue.
 
Ce mouvement, qui a commencé avec l’initiative lancée en Janvier
dernier par le Gouvernement portugais, continuera en matérialisant la
volonté de la majorité de la société portugaise jusqu’à ce que
l’abolition de la corrida devienne une réalité vivante au Portugal.
 
Pour l’Equipe du M.A.T.P.,
 
Antonio Paiva
Président du
MATP – Mouvement du Portugal pour l’abolition des corridas (“touradas”)

MATP – Mouvement pour l’abolition des corridas au Portugal

Publié dans Autres pays

Commenter cet article