Tauromachie expérimentale, banderilles noires, terres torturines et après ?

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

Le "mundillo" avec un petit "m" ne sait plus quoi inventer pour attirer les aficionados qui finissent par être blasés. L'instinct de mort et de sadisme sans cesse exalté porte en lui-même son propre virus, l'ennui qui nait de la satiété, même ensanglantée !

 

C'est ce que nous dit en clair le hérault du ministère de la culture torturielle sur son site qui devrait s'appeler plus justement "terres de torture taurine"... Même les banderilles noires, plus pénétrantes, plus douloureuses, plantées dans les "novillos" ne suffit pas à les combler. Par "novillos", entendez jeunes veaux, ceux-là même qui sont si doux et si innocents, à peine sortis des jupes de leur mère, qu'ils ne feraient pas de mal à un enfant !.

 

Extrait de  http://www.terrestaurines.com/forum/actus/01-07-11/10-07-112.php

 

 

"... deux novillos (taureaux "neufs") eurent droit aux banderilles noires et qu'aucun ne se laissa piquer dans les règles. Mais nous étions à Céret, et ce qui ailleurs eut constitué un manquement grave au règlement, prit ici l'allure d'une tauromachie expérimentale qui, sans être d'avant-garde puisqu'elle nous ramena dans les arcanes du temps, présenta au moins l'avantage de rappeler à chacun qu'il fut un temps où les toros mourraient bouche close et en défendant leur peau jusqu'à l'ultime instant."

Terres Taurines

 

 

 A noter dans ce patrimoine français la redondance de termes espagnols dont on peut se flatter désormais qu'ils viennent enrichir notre culture si pauvre, si pitoyable qu'elle avait besoin de cet apport pour se sentir valorisée !

 

A PROPOS DES BANDERILLES NOIRES DE CERET, voici ce que nous dit Monique :

 

Savez-vous ce que sont les banderilles noires ?
Plus longues et encore  plus douloureuses que les banderilles habituelles, elles sont plantées dans un taureau trop doux et peureux (manso) afin de le faire davantage souffrir et de stigmatiser son peu d'entrain à ce que les torturomaniaques appellent le "combat"...
 
André Viard a écrit lors de  l'un de ses comptes-rendus de la corrida de Céret du 9 juillet,  que des banderilles noires ont été utilisées contre un des novillos (jeune taureau) ! Voir les lignes 2, 3 et 4 du dernier paragraphe du texte ci-dessous :
Mais j'ai trouvé mieux qu'un texte pour montrer la sauvagerie : une PHOTO ! Voir ci-dessous :
 
 
Tristement à vous, Monique
Quant à moi, je vais de ce pas signaler à OVERBLOG à partir de la page ci-dessus que ce blog INCITE AU NIVEAU NATIONAL LA MALTRAITANCE ANIMALE ALORS QUE TOUTE FORME DE MALTRAITANCE EST INTERDITE SUR L'ENSEMBLE DE NOTRE TERRIROIRE !


Publié dans Proposition actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article