UNESCO demandons un protocole additionnel au PCI

Publié le par Pression Ethique Anti-Corrida Europe

UNESCO STOP AUX TRADITIONS DE MALTRAITANCE ANIMALE

 

4 OCTOBRE 2011 – JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

TORTURE ANIMALE ET ENFANCE OTAGE

L’UNESCO ALIBI DES TORTIONNAIRES D’ANIMAUX ?

 

Madame, Monsieur,

 

Le 4 Octobre a été décrété JOURNEE INTERNATIONALE DES ANIMAUX.

Toutes les associations constatent une aggravation des violences faites aux animaux. Il est courant que des enfants aspergent d’essence chiens, chats, équidés, animaux sauvages pour y mettre le feu. Ceci n’est que la conséquence de l’indifférence générale avec laquelle, nous, humains du 21ème siècle, considérons les animaux. Il est temps d’intégrer le respect du Vivant dans son ensemble et de cesser de supplicier des animaux partout dans le Monde pour le plaisir de l’homme, tortures qui s’accomplissent désormais dans les arènes françaises avec le label « patrimoine culturel immatériel » créé par l’UNESCO pour rassembler les peuples.

 

 

1.   France – INSCRIPTION DE LA TORTURE ANIMALE AU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL AVEC L’ALIBI UNESCO

 

Avril 2011, une commission patrimoine aux mains de l’aficionado Philippe BELAVAL inscrit la torture tauromachique au patrimoine culturel immatériel de la France sans aucune concertation contradictoire. Monsieur Frédéric Mitterand, mis en cause par les citoyens français, justifie cette inscription par l’UNESCO ALIBI.  Monsieur André Viard, ex torero, annonceur officiel de cette inscription parle de « voie royale à l’inscription du P.C.I. de l’UNESCO ».

 

Extrait : « La convention internationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée dans le cadre de l'UNESCO en 2003, et approuvée par la France en 2006, FAIT OBLIGATION aux États parties à cette convention d'établir un recensement des éléments de patrimoine immatériel existant sur leur territoire. »

 

C’est donc par obligation de l’UNESCO que Monsieur Mitterand s’est vu contraint de porter la CORRIDA SUPPLICIELLE AU CŒUR DU PATRIMOINE IMMATERIEL. L’UNESCO sert d’alibi à ce que rejettent 70 % de la population française, exception à l’article 521.1 qui punit gravement les sévices sur animaux.

 

L’inscription au P.C.I. français n’a pas évalué les conséquences gravissimes dans le quotidien de notre pays : incitation à violer l’article 521.1 comme la corrida le fait en toute impunité, la mise en danger des enfants, etc. Partout éclate l’apologie de la torture animale sous le label PATRIMOINE France qui n’a qu’un but, obtenir le « label » UNESCO.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-tauromachie-est-patrimoine-immateriel-francais_985767.html 

 

Le seul fait que le ministre de la culture française, dans un contexte évident de conflit d’intérêt, avance l’Unesco comme alibi pour cette inscription porte atteinte à l’intégrité morale de votre institution. Cette inscription divise les Français au lieu de les rassembler car cette pratique oppose deux visions de l’Humanité, l’une respectueuse du Vivant, l’autre le torturant. Un ministre à tel point gêné par l’opposition qui se manifeste ouvertement jusqu’à le poursuivre dans ses moindres déplacements que le communiqué précise :

 

à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE L'UNESCO :

 

« En ce sens, elle (l’inscription française) est fondamentalement différente de l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, également instituée par la même convention, laquelle emporte une reconnaissance de la valeur universelle de l'élément inscrit. » et à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL français et de l'inscription de la tauromachie : « Elle n’est que factuelle. »

Ni l’alibi « obligation par l’Unesco » ni l’établissement d’une échelle de valeur de l’universel au factuel ne justifient l’inscription de la torture à la culture, Pire, on voudrait nous la faire croire « scientifique ».

Par cette échelle de valeur, M. Mitterand désavoue lui-même ce qu'il a permis : la tauromachie n'a rien d'une valeur universelle et elle se contente de profiter par subterfuge, comme Madame Elisabeth HARDOUIN-FUGIER l'a montré dans son analyse du texte de la commission, d'une simple reconnaissance FACTUELLE... Si tant est qu’il envisage la création d’une commission où rien de ce qui a été fait pour cette inscription ne serait plus possible. Pourtant il se refuse à la retirer.

INSCRIPTION ET CONFLIT D’INTERET ?

http://www.lepost.fr/article/2011/06/17/2525359_qui-est-philippe-belaval-le-directeur-general-des-patrimoines-responsable-de-l-inscription-de-la-corrida-au-patrimoine-immateriel.html

 

Ce communiqué du ministère de la culture est un simple aveu de subterfuge où l’UNESCO sert tristement de paravent.

 

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-corrida-et-patrimoine-pervers-zoosadiques-et-politiques-politiciens-83234730.html

L’incohérence avouée de l’inscription française décrédibilise d’autant l’UNESCO :

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-petit-retour-sur-les-circonvolutions-mitterandiennes-de-l-inscription-85257957.html 

 

VOIR ANNEXE 1 Réponse standard du Ministère de la Culture et de la Communication.

 

 

Pr. Jean-Pierre MARGUENAUD

 

Dans la Revue de droit animalier, le Professeur Jean-Pierre Marguenaud analyse l’inscription française qui fait actuellement l’objet de plaintes des associations de protection animale et de politiques :

http://www.unilim.fr/omij/telechargements/contenus/95_RSDA_1-2011.pdf

Jean-Pierre Marguénaud est professeur de Droit privé à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges et Directeur de la Revue Semestrielle en Droit Animalier (RSDA).

RAPPORT DE L’INSCRIPTION ENTRE LES MAINS DU TAURIN Ph. BELAVAL http://www.lepost.fr/article/2011/06/17/2525359_qui-est-philippe-belaval-le-directeur-general-des-patrimoines-responsable-de-l-inscription-de-la-corrida-au-patrimoine-immateriel.html

ANALYSE DU RAPPORT DE L’INSCRIPTION AU P.C.I. FRANÇAIS PAR MADAME LE PR. HARDOUIN-FUGIER   http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-analyse-par-elisabeth-hardouin-fugier-du-rapport-tauromachie-immaterielle-75805446.html

SONDAGE IFOP 2010 70 % DES FRANÇAIS CONTRE LA CORRIDA

SONDAGE IFOP     http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1225

COMMENTAIRE SONDAGE IFOP par Madame le Pr. Elisabeth HARDOUIN-FUGIER  http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-ifop-sondage-interdiction-corrida-point-de-vue-e-hardouin-fugier-76122313.html

RAPPORT Monsieur. Edouard BOINET  «CORRIDA, DU DECLIN A LA PATRIMONIALISATION»   http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-edouard-boinet-corrida-du-declin-a-la-patrimonialisation-partie-ii-79870803.htm

2.   France, CONTESTATION CITOYENNE CONTRE CETTE INSCRIPTION « INIQUE »

Partout dans les pays dits « taurins », les affrontements entre abolitionnistes et pro torture taurine montent en puissance, exacerbés par la cible visée par ces derniers : LA RECONNAISSANCE DE L’UNESCO.

 

Dans ce contexte divisant les Français, l’UNICEF a même été dénoncée en France comme apportant sa caution morale à des fiestas pour enfants, soutenant ainsi indirectement la torture animale.

http://www.lepost.fr/article/2011/04/12/2463199_la-violence-a-l-ecole-l-unicef-et-la-corrida.html 

 

VOIR ANNEXE n° 2 CONTESTATION CITOYENNE – LA CORRIDA DIVISE LES PEUPLES

 

 

3.   LES ENFANTS OTAGES DE LA TORTURE ANIMALE DANS L’INDIFFERENCE QUASI GENERALE

 

Dans ces pratiques, les enfants deviennent l’enjeu majeur puisqu’ils sont la pierre d’angle du futur. Ils sont pris en otage par des adultes qui n’acceptent pas que les arènes peu à peu se désemplissent.

 

 « Les racines infantiles de la violence et de la cruauté », le Pr Nouët, Vice doyen honoraire de la Faculté de médecine Pitié Salpêtrière, conseiller de l’Oxford Centre for Animal Ethics nous alerte en signalant que :

-          Dans 80% des foyers où des violences sont exercées sur des animaux, des violences sont aussi commises sur des enfants

-          Trois criminels sur quatre ont maltraité l’animal

-          50% des violeurs ont, dans leur enfance, commis des actes de cruauté sur l’animal

-          15% des violeurs violent aussi des animaux

 

 Il n’est que regarder la page FACEBOOK TOROS PARA LOS NINOS et lire l’article de Madame Marie-Hélène VERDIER :

 

https://www.facebook.com/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654#!/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654?sk=info

 

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-enfants-et-corridas-non-assistance-a-enfance-en-danger-85383957.html

 

Enfants et corrida : apprendre à tuer, Pablo Knudsen 2007

http://www.youtube.com/watch?v=K2v9rwosChs

 

Bébé torero, olé !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WpH37acuA_I

 

Témoignages

http://www.rue89.com/node/161038   Quand j’étais enfant, j’ai assisté à une corrida

 

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-temoignage-a-ne-doit-pas-etre-si-terrible-une-corrida-78188351.html  

 

Voir ANNEXE n° 3

Liste des études scientifiques sur le sujet enfance et violence sur animal, liste communiquée par le Docteur Jean-Paul RICHIER.

 

 

4.   TORDESILLAS, PATRIMOINE IMMATERIEL DE LA TORTURE SUPPLICIELLE ?

 

Le taureau de Vega torturé par toute une ville en liesse en passe de devenir patrimoine immatériel de sa ville comme l’annonce TV LA SEXTA le 13 Septembre ? Le « label » PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL défendu par l’UNESCO va-t-il devenir l’alibi des tortionnaires d’une ville en liesse où les enfants sont en première ligne pour assister et s’initier à la cruauté ?

 

http://vimeo.com/29040047

http://www.midilibre.fr/2011/09/13/espagne-la-traque-controversee-du-toro-de-la-vega-continue,387029.php   

http://www.thepetitionsite.com/3/stop-the-barbaric-toro-de-la-vega/

 

Il semble que le même processus qu’en France soit en train de se produire pour le TORO DE VEGA, séance de torture publique de la ville de TORDESILLAS en Espagne à laquelle participent les enfants. AFIGIDO, le taureau supplicié en 2011 a été achevé au tournevis.

 

http://www.gente5.telecinco.es/sondeos/polemica_toro_vega_tordesillas/polemica_toro_vega_tordesillas.html

 

Sur ce site TV 98,54 % des votants sont contre la torture du taureau de VEGA, mettant indirectement en cause la caution morale de l’Unesco que la ville de TORDESILLAS vise.

 

De nombreuses fêtes en Espagne sont basées sur la torture animale. La Commission européenne vient de sermonner l’Espagne pour sa maltraitance animale :

http://www.publico.es/espana/399054/bruselas-reprende-a-espana-por-el-maltrato-animal

 

Les tortionnaires vont-ils peu à peu revendiquer l’inscription au P.C.I. de l’UNESCO tout simplement parce qu’une poignée d’hommes les auront inscrites sur les listes du patrimoine local ou national et parce que des procédures administratives auront été respectées au pied de la lettre ?  

VOIR ANNEXE n° 4. TORDESILLAS LE TAUREAU SUPPLICIE AU PATRIMOINE IMMATERIEL ?

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-tordesillas-2011-83274510.html  

 

5. LABEL UNESCO – LA MORT INHERENTE AUX «  TRADITIONS DU TORO »

 

 

Lors des « fiestas » où le taureau est à la fête du supplice, des morts humaines se produisent régulièrement dont certains organisateurs justifient le bien-fondé par l’essence même de ces activités. Cette année, parmi plusieurs morts, un bébé est mort dans l’arène, lâché par son père excité par le sanglant spectacle.


Comme nous l’avons dit plus haut, les enfants sont pris en otage. Voir ANNEXE N° 3 et

 

https://www.facebook.com/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654?sk=info

 

http://www.torosparaniños.es

 

L’UNESCO veut-elle cautionner la vision d’une Humanité zoosadique nécrophile ?

L’UNESCO veut-elle devenir l’agent complice des nombreuses morts humaines constatées partout où les animaux sont maltraités ?

http://www.europe1.fr/International/Espagne-1-mort-dans-un-lacher-de-taureaux-668423/

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-espagne-xativa-encore-un-deces-lors-d-un-lacher-traditionnel-de-taureaux-81587904.html 

 

VOIR ANNEXE n° 5 Déclamation de M. Paul HERME « la mort, essence même des pratiques liées au toro ».

« Nos traditions liées au toro… Ces parts de drames... inhérentes à l'essence même de ces manifestations." :

 http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1124:drame&catid=68:chroniques&Itemid=67 

 

 

6.   CONCLUSION

 

 

L’Unesco est en train de devenir l’alibi des tortionnaires de taureaux dans tous les pays dits « taurins », plus précisément dans tous les pays où se pratique la torture des taureaux lors des corridas ceci sous les yeux des enfants. Les citoyens sont profondément choqués devant cet état de fait. Des « traditions » qui pourraient s’inscrire au P.C.I. de l’Humanité dont le but d’origine est de rassembler les peuples sont en train de provoquer des divisions profondes et des tensions qui risquent de ne pas être contenues indéfiniment par les pouvoirs publics tant la pression monte devant le risque d’inscription à l’Unesco.

 

Ce qui s’est passé pour la France se prépare dans tous les pays taurins. Même le taureau de Vega, à Tordesillas, risque d’y avoir droit. Et après, où vont s’arrêter les tortionnaires d’animaux ?

 

L’Unesco peut-elle accepter de servir d’ALIBI à la torture animale au niveau planétaire sous couvert de PATRIMOINE IMMATERIEL et de procédures administratives derrière lesquelles les ministres d’état peuvent s’abriter par « obligation » de les respecter ?

 

L’inscription au P.C.I. de l’Humanité devient l’enjeu, le but ardemment convoité qui apporterait leur blason de noblesse à ces pratiques cruelles.

 

Preuve cette inscription française qui nous montre combien nous devons combattre ce piège que permettent des clauses de plus en plus complexes mais où finit par manquer l’essentiel : LE RESPECT DE TOUTE FORME DE VIE, pas uniquement de l’humaine. Nous privons ainsi l’enfance de son droit le plus fondamental dans son éducation : l’amour et le respect du Vivant.

 

Pourquoi cela est-il possible ? Parce que nulle part dans la Convention du P.C.I. de l’Unesco il est question du sort des animaux. Ce manque seul conduirait en cas de reconnaissance par l’Unesco de la tauromachie à installer une situation d’échec de la mission morale de protection et de rassemblement des peuples que l’Unesco s’est fixée. Les faits prouvent que cette mission désormais ne peut aller sans la reconnaissance et l’application d’une convention internationale de protection animale et sans l’exclusion formelle du patrimoine immatériel de l’Unesco de toute pratique humaine basée sur la maltraitance et la torture animales. Ces pratiques suscitent désormais une division profonde car fondamentale. Ceci est un signal d’alerte que l’Unesco ne peut  ignorer.

 

André Malraux a dit du 21ème siècle qu’il serait spirituel ou qu’il ne serait pas. Pour notre part, nous aimerions qu’il soit tout simplement humain, raison pour laquelle nous nous tournons vers vous pour réclamer un geste de considération envers les animaux pour la journée du 4 Octobre 2011.

 

 

7.   REQUETE

Dans le but d’empêcher les dérives qui sont en train de se produire au niveau international, nous demandons

 

1. La reconnaissance d’une convention internationale du droit de l’animal

Nous proposons deux textes comme base de réflexion :

a)   CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT DE L’ANIMAL

http://www.animallaw.info/treaties/itconfprotanimal.htm

 

b)   Déclaration universelle de la Ligue Internationale du droit de l’Animal.

Lue à la Maison de l'UNESCO, Paris, 15 octobre 1978, par son auteur, Fondation Ligue Française des Droits de l’Animal. Jusqu’à ce jour, déclaration non reconnue par l’UNESCO.

 

http://jose.kersten.free.fr/aap/pages/uk/UDAR_uk.html  (multilangue)

 

2.   La création d’un protocole additionnel à la convention du P.C.I. de l’Humanité, protocole visant à l’exclusion du P.C.I. de toute tradition ou pratique basée sur la maltraitance animale et dont il pourrait être envisagé le bien fondé de rétro-activité.

 

 

Comme la Convention du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité le prévoit, nous demandons que les associations de protection animale soient partie prenante des débats que notre requête entraînera.

 

Dans l’espoir qu’une dynamique d’éthique animale dans l’intérêt des enfants et d’une Humanité plus évoluée se mette en route à l’UNESCO, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments respectueux et confiants,

 

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG  et Marie-Hélène VERDIER

Co-fondatrices

http://www.galgos-ethique-europe.eu  -  http://galgos-ethique-europe.over-blog.org

https://www.facebook.com/profile.php?id=100000171934837  - http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com

Démarche portée sur le site World Animal Day logo www.worldanimalday.org.uk  info@worldanimalday.org.uk

 

 

 

 

Publié dans Patrimoine immatériel

Commenter cet article