Le Nouvel Obs observe... les Français et leur rejet de la corrida

Publié le par Pression Ethique Anti Corrida Europe

Le Nouvel Obs fait un tableau enfin juste et lucide de la situation de la corrida en France. Contestée par un large public, exacerbée par la récente inscription de la torture au patrimoine de notre culture, la lutte anti corrida prend un nouveau tournant, plus populaire, qui s'appuie sur le ras-le-bol des Français d'une politique pressurante et injuste. l'inscription en elle-même malgré la tonitruante déclaration d'hier de Frédéric Mitterand sur France Inter la qualifiant de SOUVERAINE ne calmera pas les esprits mais les excitera encore plus. Comme l'a bien pointé le Nouvel Obs :

 

 

"histoire n’est certes pas finie. Elle n’a même aucune chance d’aboutir avant l’année prochaine. Mais elle révèle une autre facette défaillante de notre démocratie. Dans notre pays, une cause populaire, soutenue et relayée par des parlementaires peut demeurer longtemps interdite de débat public.

 

Les institutions de la Vème République recèlent un tas de règlements officiels et implicites, qui sont autant de mécanismes invisibles de régulation de l’action politique. Finement utilisées, ces règles censées permettre l’organisation du débat, peuvent servir à bloquer des initiatives. C’est très dommage.

 

La création du référendum d’initiative populaire aurait pu apporter un nouveau souffle. Malheureusement, conditionné à l’approbation de près de 200 députés, il ne permettra jamais de contourner tous les points de blocages.

 

Et en attendant, notre démocratie continue de prendre la poussière."

Nouvel Obs

.

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/146521;corrida-le-debat-mis-a-mort-au-parlement.html

 

 

STOP AUX COMMISSIONS SOUVERAINES D'UNE BANDE DE TORTIONNAIRES ! Contrairement à ce que dit le ministre de la culture torture, il n'y a pas d'alternative, il ne peut y avoir qu'un RETRAIT DE LA TORTURE A LA CULTURE. ON NE PEUT CAUTIONNER UN ENSEMBLE QUI CONTIENT UNE PARTIE INDIGNE D'UNE HUMANITE EVOLUEE en contradiction totale avec le principe de l'animal "être sensible".

 

 

Publié dans Patrimoine immatériel

Commenter cet article