le MLD dénonce l'inscription de la corrida comme élément du patrimoine culturel français.

Publié le par Pression Ethique Anti Corrida Europe

Soutenons ce courageux député, invitons ses collègues à se joindre à lui.

 

http://www.laurent-louis.be/blog/?p=425

 

En ma qualité de député fédéral et de Président du MLD, je viens de déposer une proposition de résolution  à la Chambre des Représentants afin de demander au gouvernement belge de dénoncer l’inscription, par la France, de la corrida dans son inventaire culturel des biens immatériels du patrimoine français.

En janvier 2011, le gouvernement français, par l’intermédiaire du Ministère de la Culture et de la Communication, a inscrit la corrida dans l’inventaire culturel des biens immatériels du patrimoine français.

Ce n’est que le vendredi 22 avril 2011 que cette inscription a été annoncée aux médias par André Viard, à la veille de la feria d’Arles. Entre janvier et avril, aucune communication du Ministère n’a été faite sur ce sujet et jamais il n’a été fait écho de cette inscription sur le site Internet du Ministère.

Cette nouvelle est pour le moins consternante pour qui prône les valeurs de non-violence et de véritable culture. Elle est également choquante pour toutes les personnes qui, à travers l’Europe, se battent pour défendre au quotidien le bien-être animal.

L’organisation de spectacles dans lesquels des êtres innocents sont massacrés dans le seul et unique but de divertir le peuple friand d’effusion de sang, est-ce cela la « politique de civilisation » souhaitée par l’Europe? Est-ce cela l’Europe moderne qui entend se présenter  aux yeux du monde comme le garant de l’humanisme et le défenseur des droits et libertés fondamentales ? Peut-on accepter que la France, pays des Droits de l’Homme néglige à ce point le bien-être animal et salisse ainsi l’image de l’Europe toute entière ?

Nul doute, cette inscription va à l’encontre du sens de l’Histoire et de l’évolution des mentalités.

Au moment où la Catalogne espagnole a aboli cette pratique cruelle en juillet 2010, au moment où le maire de Fréjus a décidé de l’arrêt des corridas dans les arènes fréjusiennes récemment restaurées, au moment où le Président équatorien Rafael Correa organise dans son pays un référendum devant se prononcer pour ou contre la continuation des corridas, seule la France associe son image à celle de cette torture publique d’un taureau livré sans défense aux coups criminels d’un pantin répondant aux cris de haine d’une foule avide de sang et de souffrance.

La corrida est une barbarie motivée par le seul amusement d’une foule sadique et cela est suffisant pour que tous les pays européens dénoncent avec fermeté la décision française. Nous devons dire à la France que les Européens refusent qu’on aille assister à une exécution comme on va au cinéma.

Bien que la corrida soit considérée comme un délit correctionnel sur 90 % du territoire français, qu’une immense majorité de contemporains récusent ce spectacle dégradant, que le business de la torture peine à remplir les arènes, le Ministère de la Culture et de la Communication français trouve cette inscription judicieuse et opportune.

C’est une véritable honte pour la France mais aussi pour l’Europe dont ce pays est un membre éminent !

Quelle crédibilité aura l’Europe pour promouvoir la non-violence dans le monde si un de ses membres les plus éminents fait l’éloge de la barbarie la plus extrême en reconnaissant la mise à mort publique d’animaux comme un élément de sa culture?

Dans quelle singulière démocratie vivons-nous si une poignée d’organisateurs de tortures animales parvient à dicter ses vues à un gouvernement sourd à la souffrance animale?

L’Europe se doit de réagir avec vigueur face à cette décision honteuse.

PROPOSITION DE RESOLUTION

  1. Considérant que notre pays ne peut en aucun cas accepter qu’un pays membre de l’Union Européenne porte atteinte au bien-être animal en instituant comme élément de son patrimoine culturel la torture et l’exécution publique d’êtres vivants ;
  2. Considérant que l’inscription de la corrida dans l’inventaire culturel des biens immatériels du patrimoine français porte atteinte aux valeurs prônées et défendues par l’Union Européenne et salit l’image de l’Europe dont notre pays est un membre fondateur ;

JE DEMANDE AU GOUVERNEMENT FEDERAL :

  1. d’agir avec célérité en pesant de tout son poids au niveau européen afin de dénoncer cette décision du gouvernement français afin de le pousser à désinscrire la corrida de l’inventaire culturel des biens immatériels du patrimoine français.
  2. de saisir les instances européennes afin qu’elles demandent à la France de revenir sur cette décision qui salit l’image de l’Europe dans son ensemble et qui porte atteinte au bien être-animal.

Laurent LOUIS (MLD)

 

 

________________________________________

intervention à l'instant sur ce blog :

 

Bonjour, j'ai laissé un commentaire mais il est  illisible... le voici :
Félicitations et merci pour cette réaction. Nous allons bien volontiers adresser un courrier pour soutenir votre proposition. Nous avons adressé un dossier au Ministère de la Culture et à l'Unesco concernant cette inscription qui est une trahison des principes mêmes des fondaments de notre pays : une même république pour tous. Comment une pratique interdite sur 90 % du territoire français peut-elle être soutenue ?
Comment une pratique violant le principe de "l'animal être sensible", appelée SANGRIA dans son pays d'origine, étrangère à notre histoire sinon par exception et subterfuge, par mensonge législatif, peut-être être portée à l'immatérialité de notre nation ou à celle de l'Humanité ?
Comment une commission dite indépendante constituée d'un groupe socio-économique contesté par 70 % de notre nation (sondage IFOP 2010) sans aucune concertation démocratique, auteure d'un rapport mensonger occultant la réalité de la cruauté taurturomachique, peut-elle être cautionnée par un ministre ?

NON A LA COMPLICITE MINISTERIELLE DE LA TORTURE IMMATERIELLE !
Nous sommes membres du Collectif NON A LA HONTE FRANCAISE.
Merci de votre solidarité pour que recule cette immondice, ce cancer qui s'infiltre partout chez les médias complices, qui met en danger nos enfants et les vôtres, enfants européens assistant sans soutien psychologique à des spectacles gravement traumatisants !

Je vous invite à consulter notre blog et notre page Facebook
http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com   
 
http://www.facebook.com/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/146222152114784 
Dossier adressé à l'Unesco et à la Culture le 24 Avril 2011 :
 http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-inscription-esperpendique-courrier-unesco-et-culture-de-galgos-ethique-europe-73246482.html
  
Merci de votre engagement dans ce combat qui est celui de toute l'Europe contre la cruauté et la perversité. N'oubliez pas, en 2008 les taurins ont été subventionnés pour faire une "euro fiesta" au parlement européen. Leur souhait : mettre toute l'Europe à la corrida qui se cache derrière le mot féria et qui en est l'apothéose ! Savez-vous comment cette tradition se perpétue ? Grâce aux écoles de tauromachie où dès l'âge de 6 ans on apprend à des enfants à torturer et tuer un veau à l'arme blanche. Cela s'appelle le lien générationnel !
Pensez à vos enfants ! Aimeriez-vous qu'ils deviennent des tortionnaires ?
Sincèrement,
Joêlle Oldenbourg
présidente co-fondatrice GALGOS ETHIQUE EUROPE



"Il est sûr qu'il faut être mentalement déficient ou être la descendance logique d'une ignorance ténébreuse pour admettre  de se distraire de la cruauté sur les animaux, mais utiliser l'instrument de la rhétorique pour que cette cruauté persiste, transformée en un droit humain, est l'acte démoniaque par excellence." 

Publié dans Patrimoine immatériel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article